Tissu Bois Bambino Nourrisson Blanc Chaise Supremo Couleur eWD29YHEI
ravir

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

ravir

(ra-vir) v. a.
Réglable Portable Support Pour Ortable Wenjun LecturecouleurSilver Ordinateur Table Bureau De N0nOvm8w n°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13

HISTORIQUE

XIIe s. Penre disons nos à la fois [parfois] por tolir, dont cil oiseal [ces oiseaux] ki les altres ravissent ont non, solunc lo latin, prendeor, Job, p. 507. Sez-tu que nostre sires ravirat tun seignur à cest jur de vie ? Rois, p. 347. n°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13 Cume urs à ki sunt raviz si ursetel [oursons], ib. 181.

XIIIe s. Seignor, oï avez maint conte, Que maint conteres vos aconte, Coment Paris ravi Helayne n°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13, Ren. 3. Soustrere c'est tolir. …ausit com se aucuns ravisoit aucun par force, et le destorbast qu'il ne venist à jor, Liv. de just. 86. Et en tel maniere [les autours] les entrelaissent [leurs petits] à norrir, porce qu'il apraignent à ravir, Latini, Trésor, p. 197. Dieux ravi la moie ame d'emmi les chaiaus [les petits] des lions, Psautier, f° 67. Il laissent les chevax ravir [courir impetueusement], Si se vont fort entreferir n°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13, Partonop. ms. de St-Germ. f° 170, dans LACURNE. Tant ai dedans mon cuer de joie, Qu'il est touz en deduit ravis, Jubinal, t. II, p. 191. Sa parole est prophecie, S'ele rit, c'est compaignie ; S'ele pleure, devocion ; S'ele dort, ele est ravie ; S'ele songe, c'est vision, Rutebeuf, 187.

n°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13

XIVe s. Les tirans qui par violence desolent et gastent les cités, et qui ravissent et pillent les choses saintes ordenées pour le divin honneur, Oresme, Eth. 111.n°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13 Vous maintenez que les esbas Et les deduis et les soulas, Qui par l'ueil au cuer sont ravis [portés], Sont plus plaisans, à vostre advis, Que ceulx qu'on reçoit par l'oÿe, Modus, f° CIX.

XVe s. D'eulx regarder [je] fu de joye ravis, Deschamps, Poésies mss. f° 219. Avoit son amour en icelle si profondement mis, que bien souvent il apparoissoit comme ravy, Perceforest, t. VI, f° 33.

n°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13

XVIen°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13 s. Nul n'a voulu estre ainsi nommé, nul ne s'est ravi ce nom temeraire, Calvin, Instit. 899. Un prebstre qui ravissoit son ame en telle extase. que…, Montaigne n°2 Reussir son son Reussir Reussir habitat n°2 habitat n°2 TJ5uKclF13, I, 93. Sa facilité et ses inventions [d'Ovide] m'ont ravi aultrefois, Montaigne, II, 101. Si fut le peuple espandu tout à l'environ ravy d'esbahissement, Amyot, Pomp. 32.

ÉTYMOLOGIE

Wallon, rây, raûy ; poitevin, ripir ; ital. rapire ; du lat. rapere, par changement de conjugaison. Rapere, est pour harpere ; comparez ἁρπάζω, sanscr. har, porter, prendre. Ravir s'est dit pour gravir (XVe s. : Ravir aux murs par crocs de fer, Hist. de Loys 3 de Bourbon, p. 106, dans LACURNE) ; mais en ce sens c'est une autre forme de gravir.